L’art de la coutellerie est une tradition française solidement ancrée qui jouit d’une réputation internationale depuis le 17ème siècle.

Le couteau de la préhistoire à nos jours

Les premiers couteaux rudimentaires, faits d’éclats de silex ou en os, datent d’il y a près de 25 000 ans. Dès l’âge de bronze (– 3000 ans avant J.-C.), l’utilisation du métal en coutellerie fait son apparition. Il faut attendre les Romains pour voir les premiers couteaux en acier. Depuis cette époque, la fabrication et l’usage des couteaux se sont fortement développés.

La France a ainsi connu un âge d’or de la coutellerie. Au 17ème siècle, les couteaux français ont en effet commencé à s’exporter en Europe, en particulier vers l’Italie et L’Espagne. L’apogée de cet âge d’or se situe au 19ème siècle où une région comme Thiers employait 25 000 personnes dans la coutellerie (contre environ 1 700 de nos jours). Ce fort développement a conduit les couteliers à mettre en place des méthodes de travail basées sur une répartition des tâches. C’était les prémices des chaînes de production moderne.

couteaux artisanaux
La coutellerie aujourd’hui

Après une période sombre dans les années 80 marquée par une forte concurrence low-cost, en particulier d’Asie, la coutellerie française a su relever la tête. En effet, elle a retrouvé un beau dynamisme en axant sa production sur des couteaux haut de gamme. Chaque région ayant développé son propre couteau, la coutellerie en France se caractérise ainsi par une une tradition de diversité et de qualité. Elle fait à présent le bonheur des amateurs de beaux objets !

Aujourd’hui, le Puy-de-Dôme, et plus précisément la région de Thiers, concentre 60 % des couteliers et 80 % de la production de couteaux de l’hexagone. Les marques de couteaux Fontenille Pataud et Dozorme en sont les dignes représentants et perpétuent ce savoir-faire ancien.

Viennent ensuite l’Aveyron (12 % des couteliers) et d’autres bassins de productions comme la Dordogne, la Savoie ou encore la Haute-Marne. La réputation des couteaux français à l’international est excellente. Certains couteliers exportent ainsi plus de 70 % de leur production.

 

L’équipe Terroir-Artisan

 

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.