Vins d’Armagnac, des vins tranquilles ?

Les Alcools d'Armagnac,Voilà une question surprenante au royaume de l’eau-de-vie par excellence où l’on n’imagine peut-être pas qu’y soient élaborés des vins et même un apéritif. Mais rappelons-nous qu’à l’instar des vignobles de Cognac, le pays de d’Artagnan produisait des vins bien avant la fameuse liqueur.
Considéré comme le plus vieux spiritueux de France, l’Armagnac est l’histoire d’un vin qui remonte à 700 ans. Ce n’est qu’au XVIIe siècle que les Hollandais, ayant la mainmise sur le négoce des vins de la côte, s’engagent dans le commerce de vins de terroirs situés plus au sud, à l’exception des Bordeaux. Ils vont cependant se heurter à un obstacle de taille : en effet, les Bordelais leur refusent le droit de transporter les barriques par la Gironde sous prétexte qu’il est prohibé de transporter le vin par voie fluviale. Pour contourner cette interdiction, les vignerons du Gers, malins, appuyés par le savoir-faire en la matière des Hollandais, décident de distiller les vins avant son transport, l’alcool ayant quant à lui autorisation à être transporté sur le fleuve ! Cet alcool sera, au départ, utilisé dans les pays du Nord pour stabiliser les vins de pays. Au XVIIIe siècle, conservé et transporté en fûts de bois, on lui découvrira alors une couleur, une rondeur et des arômes qui légitimeront sa place de nectar d’eau-de-vie.

Les vins d’Armagnac : de l’apéritif au digestif

Bouteille de Floc de Gascogne,Le vignoble d’Armagnac s’étend sur le département du Gers tout en chevauchant les limites des Landes et du Lot-et-Garonne. Trois terroirs distincts y cohabitent : le Bas-Armagnac autour d’Eauze, l’Armagnac-Ténarèze près de Condom et le Haut-Armagnac aux alentours d’Auch. Il représente 15000 hectares de vignes plantées (dont 4200 identifiés pour produire expressément l’Armagnac) partagés par les IGP Côtes de Gascogne et Côtes du Condomois, les AOC Madiran-Pacherenc du Vic-Bihl et Saint-Mont et l’AOP Floc de Gascogne.

Le vin blanc dit « vin tranquille » bénéficie d’un climat tempéré océanique et semi-continental et d’un terroir constitué de sols argilo-calcaires, sables fauves, galets, argiles et calcaires gréseux. Inconnues il y a 20 ans, les Côtes de Gascogne occupent aujourd’hui en France la première marche du podium en terme de production de vins de pays blancs. Sa production est également l’une des plus exportée de France puisque 70% des vins partent à l’étranger. Pour élaborer les vins blancs de Côtes de Gascogne, une grande variété de cépages est autorisée, principalement les colombard, chardonnay, muscadelle, folle blanche, gros et petit manseng. Les vins blancs secs, spécialité des Côtes de Gascogne, sont vifs, fruités et légers, à la recherche constante du croquant du raisin frais.

Les vins rouges et rosés, minoritaires, proviennent surtout du tannat, du cabernet-sauvignon, du merlot, du malbec, mais la liste plus large permet d’utiliser des cépages aussi variés que le manseng noir local ou la syrah. Souples et intenses, à l’image de l’IGP Côtes du Condomois, les rouges reflètent les sols qui les portent et jouent la carte du fruit rouge, des épices et de la spontanéité. Les rosés sont charmeurs, frais et chatoyants, aux arômes de fleurs, fruits de l’expérience des vignerons en blancs, le processus d’élaboration étant similaire.

Les AOC Madiran et Pacherenc-du-Vic-Bilh se situent sur un petit territoire à cheval sur les départements du Gers, des Pyrénées-Atlantiques et des Hautes Pyrénées. Une terre de vins, rouges de Madiran et blancs Pacherenc-du-Vic-Bilh, fruits de cépages autochtones. Généreux, gourmands et vivants ils sont à l’image des hommes et des femmes qui les assemblent et présentent une diversité comparable à celle des paysages qui composent leur territoire de production.

Enfin, l’AOC Saint-Mont s’est rendue célèbre en 2012 avec l’inscription d’une de ses vignes aux monuments historiques. Une première en France ! La parcelle préphylloxérique de Sarragachies, âgée de près de 200 ans, renferme une vingtaine de cépages différents, dont sept restent non identifiés à ce jour. Le vignoble s’étend sur 46 communes au sud-est du département du Gers et doit son nom et son origine d’une abbaye bénédictine fondée au XIe siècle sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Les vins de Saint-Mont furent exportés par l’Adour dès les XIVe et XVe siècles. L’accession des vins à l’AOVDQS en 1981 (sous le nom de côtes-de-saint-mont), puis à l’AOC trente ans plus tard consacre le renouveau de ce vignoble qui fournit des vins bien typés, dans les trois couleurs.
Le Floc de Gascogne (frère de distillation du Pineau des Charentes) est un vin de liqueur fruité composé de deux tiers de jus de raisins et d’un tiers de jeune Armagnac. On le déguste frais à l’apéritif, entre 5 et 7°C, il accompagne également très bien le foie gras et les fruits.

 

L’équipe Terroir-Artisan,

 

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.