Les autres aciers pour fabriquer une belle lame

Quel est le meilleur type d’acier en coutellerie d’art ? Cela reviendrait à se demander « quelle est la meilleure race de chevaux au monde ? ». Il faut d’abord réfléchir à ce qu’on souhaite faire : on choisira un pur-sang arabe pour traverser le désert et un trotteur pour gagner le prix d’Amérique mais on ne les choisira pas pour faire du débardage en forêt où le cheval de trait y sera plus à l’aise. La réflexion sera donc la même en coutellerie puisqu’il y a en réalité de nombreux types d’acier, très différents à adapter selon chaque utilisation.

Les qualités de l’acier

Pour évaluer un bon acier, il faut observer ses différentes qualités :

  • Conservation du tranchant
  • Robustesse
  • Résistance à la corrosion
  • Facilité d’aiguisage

Malheureusement, aucun type d’acier en coutellerie d’art ne regroupe 100 % de ces qualités.

L’acier étant le résultat de l’alliage de différents éléments, qui en fonction de la teneur de chaque élément, feront les propriétés de l’acier obtenu. Les artisans couteliers tenteront un compromis entre ces différents alliages pour avoir un meilleur tranchant au détriment de la résistance à la corrosion ou une grande facilité d’aiguisage mais une robustesse moindre.

Couteau Laguiole

Les types d’acier en coutellerie d’art selon la fonction du couteau

La question du coutelier qu’il devra se poser au moment de créer sa lame sera de savoir quel sera l’utilisation finale.

Les aciers tels que : CPM S35VN, VG10, CPM S30V, Böhler M390, Böhler N690 sont très utilisés à la fabrication des couteaux comme les couteaux EDC (Every Day Carry – Port au quotidien). Ce sont des couteaux de poche généralement utilisés pour des usages de la vie courante (manger, peler une pomme ou ouvrir un colis). Ils sont résistants à la corrosion avec un assez bon tranchant et faciles à aiguiser mais beaucoup moins robustes.

L’acier 8Cr13MoV est un acier meilleur marché résistant à la corrosion, facile à aiguiser et robuste. La conservation du tranchant y est moindre, il saura néanmoins satisfaire les amateurs au budget serré.

D’autres aciers dits super acier sont obtenus grâce à l’ajout de grandes quantités de carbone et quelques ajouts nobles comme le vanadium ou le silicone. Le but est d’obtenir une lame avec un tranchant exceptionnelle ne nécessitant que de très rares affûtages.

Coouteau de poche

Les aciers tels que D2, 1095, CPM 3V, Sleipner, A2 sont des aciers connus pour leur robustesse et seront donc utilisés à la confection des couteaux d’extérieur (Couteaux de survie et de bushcraft). Ce sont des aciers carbones ou des aciers outils. Ils sont réputés également pour être faciles à aiguiser avec un bon tranchant avec une résistance à la corrosion moins importante. Il faudra alors veiller à un bon entretien ou à ajouter un revêtement de lame pour la protéger.

Couteau Wandertracial

Les aciers carbones plus simples comme l’acier carbone 1095 ou 65Mn sont utilisés par les couteliers pour la fabrication des machettes ou des coupes-coupes. Pour ce type d’usage, la lame doit être robuste sans avoir besoin de rester aiguisée.

Les autres facteurs de qualité

Outre le type d’acier utilisé, d’autres facteurs sont à prendre en compte pour déterminer la qualité d’une lame.

 traitement thermique de l’acier joue un rôle essentiel comme le dit le dicton : « l’acier est le cœur de la lame mais c’est le traitement chimique qui fait son âme ».

La finition de la lame est importante. Une finition « stonewash » apportera plus de résistance à la corrosion qu’une lame juste sablée.

L’aiguisage ou émouture rendra la lame plus ou moins épaisse. Une lame mince permettra d’exercer moins de pression, sera donc moins sollicitée et conservera ainsi son tranchant. Une lame plus épaisse sera plus robuste et donc moins cassante que cette dernière.

 

En conclusion, vous avez maintenant tous les critères pour choisir votre couteau, l’important est de connaître l’utilisation que vous en ferez avant de l’acheter.

 

L’équipe Terroir-Artisan,

 

 

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. L’alcool se savoure avec modération.