L’élevage en France


Articles, Élevage / samedi, juin 22nd, 2019

Vaches pâturant tranquillement dans un près verdoyant, transhumance des moutons en montagne ou porcs se délectant dans une mare boueuse… On a tous en tête des images d’animaux d’élevage croisés au détour d’une promenade, et ce n’est pas un hasard ! L’élevage fait partie intégrante des paysages et de l’histoire de notre pays.

 

Bovins des plaines et des montagnes

La Normande, la Limousine, le Charolais… Quelques noms de races bovines qui montrent bien la place qu’occupent ces animaux sur notre territoire et dans notre agriculture, même si une vache laitière comme la Prim Holstein est devenue prédominante. L’élevage bovin reste très présent dans une grande partie de l’hexagone. En plaine, vous retrouverez des bovins en zones de prairie ou en zones mixtes, sur des exploitations agricoles de polyculture élevage. Les bovins jouent également un rôle important d’entretien des alpages et prairies d’altitude en montagne. La production laitière est ainsi présente dans une large zone géographique appelée « croissant laitier » qui va de la Vendée à l’est du Massif Central. On retrouve aussi une production laitière en montagne, comme le Jura ou la Savoie où le lait est valorisé en fromages avec signe de qualité (AOP). Les bovins allaitants, pour la production de viande, se concentrent plutôt dans le Limousin, le Massif Central et la Bourgogne.

Les Ovins valorisent les zones difficiles

Avec des traditions culinaires solidement ancrées, comme l’agneau Pascal, ou des spécialités fromagères réputées, les ovins font également partie du patrimoine français. Présents eux aussi sur une grande partie du territoire, les moutons sont souvent élevés dans des zones sèches, accidentées ou pauvres en fourrage, sur les Causses ou en montagne par exemple. Ils jouent donc un rôle important d’entretien des paysages et de valorisation des zones difficiles. Le mouton est majoritairement élevé pour la production de viande (90 % du cheptel), notamment d’agneau. Les ovins sont aussi élevés pour leur lait. Cette production est particulièrement valorisée en France par la transformation en fromages avec signe de qualité (AOC ou AOP) à l’identité régionale forte qui bénéficient d’une grande notoriété, comme le Roquefort ou l’Ossau Iraty.

Le porc très présent à l’ouest

Quand on pense au porc, on pense surtout à la charcuterie, l’un des mets préférés des français. La France compte ainsi près de 400 spécialités charcutières, jambons, saucissons ou encore pâtés. Près de 75 % de notre production de porcs est d’ailleurs transformée en charcuterie. L’élevage de porc est dominé en France par une production intensive. La France est ainsi le troisième producteur de porcs en Europe derrière l’Allemagne et l’Espagne. Le tiers de la production production de porcs est exporté tous les ans, essentiellement vers l’Europe et la Russie. L’élevage de porc est basé surtout dans le quart ouest de la France qui rassemble 70 % de la production. L’élevage de porcs est essentiellement hors sol : 90 % des porcs sont élevés en bâtiments sur caillebotis. L’élevage en bâtiment à litière bio-maîtrisée ou en plein air représentent respectivement 5 % de la production porcine.

 

Team Terroir-Artisan